CIRCUM NAVIGATIONS!

Aux arbres et cætera

CIRCUM NAVIGATIONS!

 

Aux arbres et cætera

Mobile or motionless traveler, Bertrand de Miollis has the art of summoning our imagination through the force of his paintings, like windows open to the world he perceives: that of a pulsating color. Under his brushes the world sings by a use of vitamins - almost greedy - of color, the universe of the intimate as that of the great horizons is "re-enchanted" in the light of the marvelous and the childhood.

Dots, quick or light touches, slow and deep brushstrokes trace as many signals and wakes, as many colored vibrations. A visual and invigorating echo of the radiance of things, Bertrand de Miollis' work beats like a child's heart.

His relationship to the world and the universality of his subject are naturally united by the metaphorical function of painting.

An intimate, poetic and mysterious journey in which things, landscapes and people merge.
An imaginary place where the distinct and the indistinct intermingle.

Bertrand de Miollis's painting teaches us that the mystery can be represented by the simple luminous presence of things, here is the lyricism and the genius of the painter, the song of the soul of the artist.

Arrivé sur le bassin, j’ai préféré les pins qui me tournaient le dos.

 

Je me suis donné comme consigne un « no purpose, repetition, enlightenment » sous inluence Dansaekwha, et me suis laissé dissoudre dans les branches des arbres.

 

Peindre les arbres a ouvert des voies dans mon rapport à la nature, ma pensée, mon travail ; une facture et une relation au papier renouvelées entre les détails et les esquisses, la finesse et les aplats, les clairs et les foncés, les vides et les pleins, le sec et le mouillé, la liberté et les contraintes...

Sont apparus, dans des formats souvent intimes, des troncs sans racines s’élevant vers le ciel en dansant, des forêts mystérieuses animées par les esprits Kamis du Shinto, d’irréguliers ramages d’épines et de feuilles. A l’encre de Chine surtout. Parfois au bleu nuit « Iroshizuku ». Sans oublier quelques rouges « Momiji ».

 

Mes remerciements sincères vont à la galerie Artismagna qui m’a proposé d’exposer ces travaux récents, et à mon cher ami Daniel Meiche, fondateur d’Area, qui m’a accompagné tout au long de la réalisation de mon livre « Aux arbres et cætera ».

 

Je leur en suis très reconnaissant. C’est une belle aventure.

 

Le poète japonais Issa n’allait sous les pruniers qu’avant la floraison et quand on lui demandait pourquoi, il répondait : la fleur est en moi.

Marc Dubrule

un-ete-dans-le-sud-exposition-marc-dubrule-galerie-artismagna.jpg

50 WORKS ON EXHIBITION

Encadrement sous vitre inclus

Expédition sur devis en France et dans le monde entier.
Contacts 7j/7 de 10h à 21h
Emmanuel de Boisset / 06.88.30.46.28‬ / edeboisset@artismagna.com